First Aid Seas : prendre soin de nos vies et des océans

Nous sommes deux étudiants, amoureux de l'océan, qui souhaitons sensibiliser les individus à sa majestueuse beauté ! L'idée de notre projet ? Développer deux axes au Cambodge : l'apprentissage de la natation et des premiers secours et l'éveil à la gestion des déchets par des activités artistiques... le tout avec les enfants des localités reculées de Pursat. Dans le cadre de ce projet nous sommes accueillis par une ONG locale qui nous permettra de nous développer et de nous aider à faire de ce projet, nous l'espérons, une future ONG !

  • Lieu de réalisation : Cambodge
  • Date de réalisation : 19/03/2019
  • Projet réalisé dans le cadre D'une initiative spontanée et engagée, d'une structure existante, d'une structure à créer
  • Thématique(s) du projet : Autres
  • Valeurs défendues : Solidarité

A l'origine de ce projet

Matthieu Dorand

(24 ans)

First Aid Seas : prendre soin de nos vies et des océans en détails

Nous sommes donc deux amoureux de l’océan qui souhaitent développer un joli projet solidaire et environnemental en parallèle de nos stages de fin d'étude au Cambodge ! L'idée ? Sensibiliser à l'environnement, à sa fragilité mais surtout à sa beauté ! Nous voulons donc développer ce projet qui nous tient particulièrement à cœur à travers deux axes. Matthieu, souhaite transmettre les bases de la natation et des premiers secours aux enfants et aux enseignant(e)s de la communauté où nous nous rendons (à savoir, Pursat). S'étant déjà rendu sur place l'année dernière il a pu constater que très peu d'enfants (et d'adultes) savent nager... Au Cambodge, c'est près de 2090 enfants qui meurent de noyades chaque année ! C'est notamment grâce sa formation en tant que maître-nageur et ses expériences en tant que volontaire au sein de différentes ONG (par exemple Swimdo à Bali où il a déjà pu former des enfants à la natation) que son idée a émergé. Lucile, poursuivant un Master en gestion et organisation des entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire à l’UCO d’Angers, a développé une sensibilité toute particulière concernant la question du plastique et son utilisation. Ayant une fibre artistique, c'est par le médium de la création qu'elle souhaite amener les enfants à s'amuser tout en se questionnant autour de l'usage du plastique. En moyenne, un Cambodgien urbain utilise 2000 sacs plastiques par an, dix fois plus qu’un Américain ou un Chinois. Rien qu’à Phnom Penh, 10 millions de sacs plastiques seraient utilisés chaque jour ! Des chiffres qui témoignent de l’intérêt d’une sensibilisation et d’une action concrète au sein de ces régions concernant la pollution plastique, d'autant plus que très peu de centres de valorisation ou de tri existent dans ce pays, la plupart des déchets sont donc directement rejetés dans les cours d'eau... rejoignant ensuite les océans ! Si nous souhaitons pouvoir librement profiter des activités aquatiques que nous offre cette merveilleuse planète bleue, il est de notre rôle en tant qu’êtres humains, de mettre en pratique des gestes quotidiens simples et efficaces pour la protéger et protéger notre santé. Ce sont là les objectifs de ce projet, transmettre et partager des savoirs en vue de contribuer à la sauvegarde de vies (humaines et animales) à échelles locales, par l'apprentissage de la natation et des premiers secours, mais aussi mondiales, par la sensibilisation à la pollution plastique des cours d'eaux et océans. Cette récompense serait un vrai chouette coup de pouce qui nous permettrait de pleinement développer notre projet auprès de la population locale cambodgienne !

Je fais gagner ce projet en le partageant
0 Partages